Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements



Le samedi 9 juillet, les Blogueurs d'Alsace lanceront un nouveau blog : www.blogueurs-voyage.com qui comme son nom l'indique sera basé sur des récits de voyages de chacun des blogueurs de l'équipe.
Complémentaire à leurs activités actuelles plutôt axées « business » et « événementiel », ce nouveau blog à pour but d'ouvrir une porte vers le monde.
"Nous aimons beaucoup voyager et nous publions très souvent des infos à ce sujet sur nos profils sociaux. Ce nouveau blog va nous permettre de mieux classer ces contenus et de pouvoir les partager avec les amateurs de voyages du monde entier".

En plus de conter des récits de voyages classés par pays ou par activités (balade, visite, city trip, détente, etc.), ce nouveau blog comporte un annuaire des bonnes adresses recommandées par les membres de l'équipe. Les lecteurs pourront se fier à ces avis contrairement aux sites classiques de recommandations car toutes les adresses répertoriées auront une vraie histoire. Les fails (expériences ratées), les lieux où il ne faut surtout pas aller y seront également détaillés.

Les blogueurs voyage ne sont pas des aventuriers globetrotters, mais juste des touristes qui utilisent leurs savoir-faire en terme de production de contenus (photos, rédaction, vidéos, livestream vidéo, immersion à 360°) pour partager des aventures et des bons plans par passion.

Un lancement officiel à Colmar :

Suite à une collaboration fructueuse avec l’office de tourisme de Colmar lors de l’événement «Colmar fête le printemps»  en avril dernier, il nous a semblé tout naturel de prolonger ce partenariat. Colmar étant une ville mondialement connue pour son charme et son tourisme, nous avions envie de montrer notre savoir-faire événementiel en direct en faisant confiance à son office pour nous surprendre même si nous connaissons déjà la ville.
Notre équipe va donc faire découvrir ou redécouvrir Colmar en direct sous un autre regard pendant toute une journée.
Les internautes pourront suivre ces aventures en utilisant le hashtag #BVinColmar sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et Twitter (entre autres… ;-)

Une ouverture sur le monde :

Les blogueurs d’Alsace font la promotion du tourisme alsacien toute l’année dans le cadre d’événements, de lancements et autres.

Bien qu’ayant une visibilité assez large dans l’Est de la France ainsi qu’en Allemagne et en Suisse, le blog www.blogueurs-voyage.com va donc permettre à l'équipe d’ouvrir cette visibilité à toute la francophonie.


Tout un programme dans les semaines et mois à venir :
De nouveaux articles et de nouvelles destinations en France et à l’étranger sont déjà en cours de rédaction / préparation.
Un voyage de presse à New York en partenariat avec le salon international du tourisme et des voyages de Colmar est également prévu en octobre pour faire la promotion de la ville de New York qui sera la destination à la Une du salon du 11 au 13 novembre prochain.
Source : Communiqué les Bloggeurs d'Alsace

- - - -
Véronique Marchet, Conseillère régionale du Grand Est, Présidente de la Commission Formation Professionnelle, Atissar Hibour, Conseillère régionale, Présidente de la Commission Lycées et Apprentissage, Bernard Stalter, Conseiller régional, Président de la chambre régionale de métiers d'Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine, et Elisabeth Poirson, Conseillère régionale, Vice-Présidente de la Commission Lycées et Apprentissage, ont participé, vendredi 8 juillet 2016, à la cérémonie de remise des médailles des 44es sélections régionales des Olympiades des Métiers, au Centre des Congrès Prouvé à Nancy, en présence des partenaires de la compétition (branches professionnelles, centres de formation et chambres consulaires).

Les médaillés de cette 44e édition sont au nombre de 170. Chacun d’entre eux, a concouru dans un des 50 métiers en compétition et a reçu comme distinction une médaille d’or, d’argent ou de bronze.
Les membres de l’équipe d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine des 44es Olympiades des Métiers participeront ensuite au premier week-end de préparation physique et mentale, organisé par la Région Grand Est les 09 et 10 juillet 2016 au CFA du BTP de Pont-à-Mousson (54).
L’équipe régionale concourra aux finales nationales qui se tiendront du 9 au 11 mars 2017 à Bordeaux. Les membres de l’Équipe de France des Métiers seront sélectionnés au cours de cette compétition nationale. Ils participeront ensuite à la « WorldSkills Competition », phase internationale du concours, en octobre 2017 à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis)

Apprentissage et excellence, deux orientations prioritaires pour le Conseil régional du Grand Est
La Région consacre 485 M€ à l’apprentissage, la formation professionnelle et les parcours privilégiés vers l’emploi. Pour la formation professionnelle continue, le Conseil régional du Grand Est engage en effet plus de 118 M€ dans des formations qualifiantes qui permettront aux entreprises de trouver les compétences recherchées. A titre d’exemple, la Région pilote le plan « 500 000 formations » destiné à 75 000 jeunes demandeurs d’emploi qui bénéficieront d’une formation en prise avec les besoins économiques du territoire. Le Conseil Régional garantit aussi l’optimisation des moyens financiers, matériels et immobiliers pour offrir les meilleures conditions possibles d’études aux bénéficiaires.
Développement maîtrisé des niveaux supérieurs, soutien accru aux premiers niveaux de qualification et mixage des parcours constituent les axes forts de l’action régionale en faveur de l’accès à l’emploi via la formation. La Collectivité régionale assure aussi la promotion de l’apprentissage, voie d’excellence, dans les 107 CFA qui forment chaque année plus de 37 000 apprentis.
La Région travaille conjointement avec les branches professionnelles, les chambres consulaires à la mise en oeuvre d’une carte des formations cohérentes à l’échelle du nouveau périmètre incluant par ailleurs l’apprentissage transfrontalier.

Déroulement et palmarès des sélections régionales des 44es Olympiades des métiers.

La 44e édition des Olympiades des Métiers a débuté en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine à la fin de l’année 2015. Plus de 600 jeunes filles et garçons, âgés de moins de 23 ans s’y sont inscrits. Des épreuves de pré-sélection ont ensuite été organisées en Alsace, en Champagne-Ardenne et en Lorraine au premier trimestre 2016.

En association avec la Région Grand Est, les organisations professionnelles et les établissements de formation se sont fortement mobilisés pour la réussite et le bon déroulement des sélections. 230 candidats se sont qualifiés pour les finales régionales Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, organisées d’avril à juillet 2016 dans toute la région.

Ils sont 170 à avoir décroché une médaille. Les médaillés d’or intègrent l’équipe régionale des Métiers et seront les ambassadeurs la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine lors des prochaines finales nationales à Bordeaux.

Prochaines étapes :
 9 et 10 juillet 2016 : 1er stage de préparation physique et mentale
 8 et 9 octobre 2016 : 2e stage de préparation physique et mentale
 18 et 19 février 2017 : 3e stage de préparation physique et mentale
 9 au 11 mars 2017 : 44es finales nationales à Bordeaux
 14 au 17 octobre 2017 : finales internationales à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis
 et tout au long de ces huit prochains mois, un suivi individuel de chaque jeune par un référent professionnel.
Source : Communiqué de presse Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine 

Suivez les Olympiades des Métiers sur www.facebook.com/WorldSkillsFrance et sur http://www.worldskills-france.org/

- - - - -
Le Club Prévention Santé, en partenariat avec Harmonie Mutuelle, organise jeudi 8 septembre au Centre des Congrès de Strasbourg une conférence de prévention santé gratuite, animée par Michel Cymes, à destination du monde de l’entreprise et du grand public.
Le médecin, présentateur notamment du Magazine de la santé sur France 5, abordera la problématique « Bien-être et travail » en présence de professionnels de la santé et du monde du travail régionaux, qui apporteront expertise et conseils pratiques.
Aujourd’hui, plus de 3 millions d’actifs seraient victimes ou menacés d’un burn-out, ce syndrome d’épuisement professionnel qui représente l’une des conséquences ultimes du stress au travail.
Un stress aux effets délétères, qui peut être à l’origine de nombreux troubles ou pathologies : migraines, hypertension, troubles musculo-squelettiques (TMS), douleurs dorsales, fatigue, sommeil perturbé…

Des clés pour conjuguer bien-être et santé au travail
Pourtant, bien-être, bonne santé et activité professionnelle sont loin d’être incompatibles !
Des techniques de gestion du stress à l’aménagement des méthodes de management, en passant par la
prévention dans l’entreprise ou la mise en oeuvre d’activités motivantes, mobilisatrices et gratifiantes, il existe en effet de nombreuses pistes pratiques et concrètes à explorer pour se sentir bien au travail.
« Mieux dormir, pratiquer une activité physique modérée et régulière ou savoir déconnecter une fois à la maison participent grandement au bien-être, mais cela ne suffit pas : il faut aussi que le moral soit bon ! », rappelle Michel Cymes, qui poursuit : « Le lieu de travail doit être considéré comme un espace de vie où il est possible de créer du lien social et de la convivialité, un lieu où il est bénéfique d’entretenir des relations positives et valorisantes. »

Des salariés heureux, pour des salariés efficaces !

Dans un contexte de généralisation de la complémentaire santé, l’entreprise est de plus en plus perçue
comme un « lieu de santé », aussi bien par les salariés que par les dirigeants.
« L’impact humain et économique de la santé sur l’entreprise est une vraie réalité », explique Gérald
Cauvière, Directeur de la région Nord-Est d’Harmonie Mutuelle. « La dernière décennie a positionné
l’entreprise comme un acteur de plus en plus important de la santé et de la prévention. L’organisation de cette conférence, en partenariat avec le Club Prévention Santé, nous permet d’accompagner cette tendance forte et d’aller encore plus loin dans la sensibilisation des chefs d’entreprise et des salariés.»

Informations pratiques
L’entrée de la conférence est gratuite et ouverte à tous (dans la limite des places disponibles).
Inscription préalable sur le site www.club-prevention-sante.fr
Rendez-vous jeudi 8 septembre à 18h30 au Centre des Congrès de Strasbourg, Amphithéâtre Erasme,
Place de Bordeaux.
Durée : environ 2h.

La Tournée 2016 du Club Prévention Santé avec Harmonie Mutuelle, c’est 11 conférences dans toute la France, dont :
 4 à destination du grand public, animées par Michel Cymes,
 4 à destination du monde de l’entreprise, également animées par Michel Cymes,
 3 à destination des familles et des enfants, animées par Jamy, le présentateur de l’émission « C’est pas sorcier »

À propos d’Harmonie Mutuelle
1re mutuelle santé de France, Harmonie Mutuelle a pour vocation de permettre l’accès à des soins de qualité pour tous. Harmonie Mutuelle propose une protection complète accessible à tous à travers une gamme de garanties (complémentaire santé, prévoyance via Mutex, assistance et accompagnement de la personne, épargne-retraite) et de services performants à l'intention des particuliers, des entreprises, des professionnels indépendants et TPE.
En se positionnant comme acteur global de santé, Harmonie Mutuelle a pour mission d’aller au-delà de la seule logique assurantielle.

Pour cela, elle :
 développe des actions de prévention et de promotion de la santé pour accompagner ses adhérents, tout au long de la vie, à être acteurs de leur santé ;
 propose un accès à des réseaux de professionnels conventionnés d’opticiens (Kalivia Optique), d’audioprothésistes (Kalivia Audio) et de chirurgiens-dentistes offrant des conditions tarifaires optimisées ;
 structure son réseau de services, de soins et d’accompagnement mutualistes (SSAM) ;
 apporte son aide aux adhérents confrontés à des difficultés à travers son service d’action sociale ;
 soutient des œuvres et projets humanistes et solidaires : Prix littéraire Solidarité, actions d’aide aux personnes présentant un handicap, projets de recherche contre la maladie d’Alzheimer…
Harmonie Mutuelle, c’est plus de 4,3 millions de personnes protégées représentées par 1 730 élus au sein des instances de la mutuelle (assemblée générale, commissions, etc.), 55 000 entreprises adhérentes, 4 600 collaborateurs, plus de 250 agences, 2,5 milliards d’euros de cotisations santé.

À propos du Club Prévention Santé
Créé en 2012, le Club Prévention Santé a organisé ces 3 dernières années 35 conférences dans toute la France et réuni près de 42 000 spectateurs et 80 intervenants. Plus de 300 questions du public ont été traitées.
Depuis, le Club Prévention Santé a décidé de se diversifier en lançant avec Jamy, le célèbre animateur de l’émission « C’est pas sorcier », le Club Prévention Santé Junior à destination des enfants, des familles et des écoles, mais aussi un magazine gratuit diffusé à 200 000 exemplaires.
Pour retrouver l’ensemble des informations sur le cycle de conférences : 
www.club-prevention-sante.fr
Le hashtag officiel : #Clubpréventionsanté


- - - - - - - -

A l’invitation de HEC Montréal, Catherine Trautmann, vice-présidente de l’Eurométropole de Strasbourg en charge du développement économique, participait à Montréal du 28 juin au 1er juillet à l’Ecole d’été en management de la créativité : celle-ci témoigne des nouvelles tendances à l’intersection des mondes économiques, scientifiques et créatifs qui viendront enrichir le propre écosystème strasbourgeois en matière d’innovation.

Ces rencontres organisées entre Montréal et Barcelone réunissent des participants venus du monde entier avec des dirigeants politiques, chercheurs, penseurs influents, artistes, gestionnaires de création de renom ou entrepreneurs, investis dans les dernières émergences créatives.

Entourée de Guillaume Facchi, directeur des opérations d’Alsace Biovalley, d’Aude Plassard, directrice d’ACCRO, et de Rémy Banuls, directeur du développement économique de l’Eurométropole, Mme Trautmann a pu nouer des contacts prometteurs avec des acteurs spécialisés dans la mise en œuvre de  maillages entre le monde universitaire et les industries, ou qui se distinguent par leurs pratiques très innovantes dans le domaine des technologies médicales et la réalisation de grands projets nés d’une collaboration internationale.

Les suites concrètes de ce déplacement font partie du déploiement de la stratégie internationale de Strasbourg Eco 2030, qui prévoit :
  • le développement de partenariats internationaux dans le domaine des technologies médicales, en lien avec Alsace Biovalley et leurs interlocuteurs strasbourgeois et montréalais (Medtech,  Innovitech et Hacking Health) ;
  • les contacts avec la ville de Montréal et la grappe Technomontréal dans le cadre des mobilités innovantes, en particulier pour l’accueil des congrès sur les systèmes de transports intelligents en juin 2017 à Strasbourg et en novembre 2017 à Montréal ;
  • le renforcement des liens entre les écoles du management de la créativité de Montréal et Strasbourg, l’Université et ACCRO sur les sujets convergents, notamment celui de l’innovation dans l’hôpital.
Connexions internationales, innovation et créativité pour développer les emplois et la croissance de notre territoire auront été les maîtres-mots de ce déplacement.
Source : Communiqué de presse Ville et Eurométropole de Strasbourg

EN SAVOIR PLUS






- - - - - - - -
Le centre Afpa de Strasbourg, qui accueille chaque année plus de 2000 demandeurs d’emploi et salariés en formation, reconversion, ou transition professionnelle, modernise ses infrastructures, avec le concours de fonds FEDER, CEPER - Contrat de Plan Etat-Région, et de fonds propres. Il développe ainsi une nouvelle Plateforme de Services et un Espace de travail Numérique (Village Web 3.0)

L’objectif ?  
Proposer une offre de formation et de moyens toujours plus performante, au service de l’insertion professionnelle des stagiaires, mais aussi des besoins du territoire et des entreprises.

Dominique Schwach, Directeur régional de l’Afpa Grand Est,  et Patrick Bernède, Directeur du centre Afpa de Strasbourg, ont le plaisir de vous convier à l’inauguration des nouvelles infrastructures du centre Afpa de Strasbourg  Plateforme de Services - Village Web 3.0 - le mardi 5 juillet à 11h00 - Au centre Afpa, rue des corps de Garde à Strasbourg
La cérémonie sera suivie d’un cocktail-déjeunatoire
En présence de Stéphane Fratacci, Préfet de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine et Préfet du Bas-Rhin, Robert Herrmann, Président de l’Eurométropole et le Conseil Régional Alsace Champagne-Ardenne Lorraine

La plateforme de Services
La plateforme de Services regroupe dans un même espace, afin d’en faciliter l’usage et d’en optimiser la performance, l’ensemble des services d’accompagnement des stagiaires tout au long de leur formation : accompagnement à la formalisation de projets professionnels, remise à niveau (compétences transversales, Français Langue Etrangère), accompagnement à l’emploi, accompagnement socio-éducatif et psychopédagogique. Ce projet s’accompagne également de la reconfiguration et de l’amélioration de plusieurs plateaux techniques liés aux métiers du Tertiaire.

Le Village Web 3.0
Le Village Web 3.0 est un projet de mise à disposition d’outils, de formations et de services numériques, auprès des actifs du territoire. Il s’inscrit dans une démarche d’innovation interne et externe, avec la vocation de s’ouvrir sur la cité, sur les quartiers prioritaires de la Ville et sur l’ensemble du territoire. Il vise quatre objectifs :
- Permettre à chaque personne du centre Afpa de Strasbourg (stagiaires, salariés) de s’approprier les environnements numériques et de promouvoir leurs usages à des fins professionnelles et personnelles
- Ouvrir ces services et ces usages à des partenaires des quartiers et de l’Eurométropole de Strasbourg, dans une dynamique territoriale et partenariale
- Développer une offre de formation autour des métiers du Web et des usages numériques, afin de développer les compétences et les métiers nouveaux
- Constituer un pôle de formation, d’innovation et de production pédagogique, sur la formation de formateurs et l’ingénierie pédagogique dans des environnements numériques.
Source : Communiqué de presse AFPA


A propos de l’Afpa
Avec plus de 140 000 personnes formées chaque année (20 000 personnes sur le Grand Est), l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) est depuis plus de 65 ans, le 1er organisme de formation professionnelle qualifiante. Membre du service public de l’emploi, elle accompagne les demandeurs d’emploi et les salariés sans discrimination de la formation à l’emploi : insertion, reconversion, professionnalisation. Entreprise de l’économie sociale et solidaire, engagée dans une démarche d’utilité sociale, elle propose une large gamme de formations adaptées aux besoins de tous les actifs, des entreprises et des acteurs institutionnels des territoires. Acteur majeur de l’alternance et des transitions professionnelles, l’Afpa est également le 1er organisme de formation des personnes en situation de handicap. Plus d’informations sur www.afpa.fr 

- - - - -

Présenter la richesse de la scène musicale alsacienne et celle des musiques régionales d’ici et d’ailleurs dans un site naturel à l’ambiance magique, c’est la proposition du 11e Festival Summerlied! Du 11 au 15 août 2016, concerts, danses, chants et contes résonneront en lisière de forêt d’Ohlungen, en Alsace du Nord.
Festival alsacien des musiques d’ici et d’ailleurs, le Festival Summerlied propose une échappée festive à la découverte des cultures musicales du monde, dans l’ambiance bucolique de la lisière de forêt d’Ohlungen.
Au total, plus de 70 spectacles et animations, autour de la richesse des répertoires et de la pluralité des expressions artistiques régionales. Dès l’après-midi, la forêt fourmille d’activités en accès libre : concerts, contes, lectures, ateliers, promenades en calèche, cours de danses et bals folk, parcours artistique, sans oublier le Babbeldorf, l’espace vivant dédié au dialecte.
Dans une nouvelle configuration, la grande scène de la Clairière s’anime dès l’aprèsmidi en faisant se succéder artistes régionaux et internationaux.

Jeudi 11 août, Les Garçons Trottoirs et leurs chansons à texte festives ouvrent le bal, suivis du garage rock balkanique d’Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra.
Vendredi 12 août, place à la plus alsacienne des américaines Lisa Doby, aux mélodies cajuns de Zachary Richard puis à la fanfare gypsy-turque Haidouti Orkestar, interprète de la musique du film La Vache. Samedi 13 août, les alsaciens sont au rendez-vous : René Églès, Robert Franck Jacobi, Léopoldine HH, MatsKat et les Weepers Circus.
La soirée du dimanche 14 août sera placée sous le signe du renouveau avec le pop rock alsacien de Vostok Project (Gaël Sieffert), la gwerz contemporaine métissée den Denez Prigent et enfin le répertoire médiéval porté par la voix unique de Luc Arbogast.
Pour clore ce voyage musical, le lundi 15 août accueillera le spectacle La Nuit d’Encontre, avant de laisser la scène à la musique transversale et fusion celtique d’Alan Stivell qui fêtera ses 50 ans de carrière.
Organisé tous les 2 ans, le Festival Summerlied est le rendez-vous incontournable des familles et amis désireux de découvrir des artistes de talents aux registres variés, dans un cadre naturel et authentique.

Le Festival Summerlied sous le signe du renouveau

Une structure en évolution
20 années de Summerlied !
Si la première édition du Festival Summerlied a eu lieu à l’été 1997, l’association Summerlied qui porte le festival est née en 1996, il y a déjà 20 ans !
Depuis, le festival n’a cessé d’évoluer pour proposer à chaque édition des nouveautés tout en s’attachant à garder sa spécificité : un festival en pleine nature pour découvrir les musiques régionales d’ici et d’ailleurs.
Le festival Summerlied a été créé pour répondre à une demande : celle d’avoir en Alsace un festival qui mette à l’honneur l’oralité régionale. C’est pourquoi le festival propose de découvrir de la musique, mais également des contes et des chants, pour petits et grands. La culture alsacienne est le fruit du mélange de nombreuses influences et cultures, véritable richesse que le festival Summerlied s’est attaché dès le début à valoriser : musique celte, yiddish, tzigane, et autres musiciens venus d’outre-rhin, tous sont au rendez-vous.
Parce qu’un festival est également l’occasion de faire des découvertes et des rencontres, le Festival Summerlied a toujours invité des ensembles musicaux emblématiques d’autres régions de France et du monde. Basques, Corses, Irlandais, Québécois, Bretons, Occitans mais aussi Suisses, Malgaches et musiciens des Balkans sont venus faire vibrer la scène et le public de la Clairière d’Ohlungen.
Festival biennal depuis 1998, le festival Summerlied et l’association éponyme ont à coeur de soutenir le renouveau des répertoires régionaux. Ils s’investissent chaque année dans de nombreux projets.
S’il s’est professionnalisé au fil des éditions, le Festival Summerlied est toujours le fruit de l’investissement de nombreux bénévoles et d’associations des communes d’Ohlungen et de Schweighouse-sur-Moder, Huttendorf, Uhlwiler et Morschwiller qui se retrouvent autour d’un événement festif et fédérateur, dans un écrin naturel qui gagne à être connu.

Un bureau renouvelé et une nouvelle directrice
Après vingt années à oeuvrer pour installer le festival Summerlied dans les rendezvous incontournables de l’été, plusieurs membres historiques du bureau du festival ont souhaité profiter du festival comme simples spectateurs uniquement.
Le bureau du festival est désormais composé de Francis HIRN, Président ; Jean-Marie SANDER, Vice-Président ; Isabelle DOLLINGER, Vice-Présidente ; Philippe SPECHT, Vice-Président ; Claude BEBON, Trésorier ; Daniel GAUPP, Secrétaire ; André BUHLER, Assesseur et Danièle HECTOR, Assesseure.
Administratrice du festival depuis 2006, Agnès LOHR assure désormais la direction du festival Summerlied.
« Proposer un festival autour de notre culture et des musiques du monde n’est pas anodin après les événements vécus en 2015. Nous avons plus que jamais besoin d’espace de liberté, de partage et d’ouverture.
80% des habitants de la planète écoutent des musiques de leurs crus, c’est à dire des musiques du monde. Depuis plusieurs décennies, ces musiques du monde ont voyagé, gagnant les faveurs de publics exogènes. Marquées au sceau de la mondialisation, issues de la ruralité ou de l’urbanité, elles conjuguent au temps présent les héritages du passé et les promesses de l’avenir. Ces musiques, à travers le temps et l’espace, se sont créolisées, créant de nouveaux idiomes porteurs de sens, à l’instar du jazz, du reggae, du tango, du rebetiko, du hip-hop... Elles sont des sources musicales où puisent les créateurs contemporains. Notre festival s’attache à les promouvoir et à les soutenir. » Agnès LOHR -Directrice du festival Summerlied

La programmation complète de 2016

Jeudi 11 août
Grande Scène de la Clairière LES GARÇONS TROTTOIRS (19h45) Emir KUSTURICA and THE NO SMOKING ORCHERSTRA (21h)
En accès libre
Scène de la Forêt Di Mauro Swing (18h45)
Scène poétique Patrick Peter Remise des prix de poésie (19h)

Vendredi 12 août
Grande Scène de la Clairière Lisa DOBY (19h45) - Zachary RICHARD (21h) - HAIDOUTI ORKESTAR (22h15)
En accès libre
Scène de la Forêt Sylvain PIRON - Colin Tampon (18h), Va-nus-pieds de Vasgovie (18h45)
Bal animé par Colin Tampon et les Va-nus-pieds de Vasgovie (23h30)
Scène Poétique Patrick Peter Vernissage de l’exposition (16h), Lectures poétiques en français, allemand et alsacien (16h30), Concert Olivier-Félix Hoffmann & Frend (18h)

Samedi 13 août
Grande Scène de la Clairière : SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ SOUS UN PARAPLUIE Summernacht’sdraum under eme Barabli (16h) - Robert-Frank JACOBI (17h) - René ÉGLÈS (18h15) - LÉOPOLDINE HH (19h45) - MATSKAT (21h) - WEEPERS CIRCUS (22h15)
En accès libre
Scène de la Forêt En Passant par la Montagne (16h15)  - Fistoulig (18h15) - Bal animé par Fistoulig (23h30)
Espace Contes Christine Bach (15h) - Hubert Mahela (16h15) - Sylvain Piron et Catherine Paira (17h30)
Scène Poétique Patrick Peter Poésie et musique - Yves Rudio et  Frank Bariatinsky (15h)  - Création « Hommage au poète Sioux John Trudell » (15h45) - Concert-récital Elvis et Céline Stengel (16h30) -  Concert Vox Copuli (18h)

Dimanche 14 août
Grande Scène de la Clairière Nicolas FISCHER (15h45) - Claire FARAVARJOO (17h) - LOLOMIS (18h15)- VOSTOK PROJECT (19h45) - Denez PRIGENT (21h) - Luc ARBOGAST (22h15)
En accès libre
Scène de la Forêt Apéro-déjeuner-concert avec Muzikë (11h30) -  Bal pour enfants avec Bal’us’trad (14h) - Pas vu Pas pris (15h15) - Wàldteïfel (16h45) - Isabelle Grussenmeyer (18h15) - Bal folk animé par Pas vu Pas pris (23h30)
Espace Contes Summerlied fer d’Kinder (14h) - Summertour (15h15) - Sylvie Reff (16h30) - Stéphane Kneubuhler (17h45)
Scène Poétique Patrick Peter Lecture de Jean-Christophe Meyer (14h15) - Récital de guitare Thomas Guckholz (15h) - Concert-récital Ronald Euler, Anita Pierman et Christian Lorin (15h45) - Récital-concert Frank-Jean Schmidt et Eric Kaija Guerrier (17h) - Concert Paco and Beck (18h15)

Lundi 15 août
Grande Scène de la Clairière Frank DOMINIK (15h45) - LUBENICA (17h) - HOPLA GUYS (18h15) - LA NUIT D’ENCONTRE (19h45) - Alan STIVELL (21h)
En accès libre
Scène de la Forêt Lüsers de Dauendorf (15h) - Bal-atelier de danse trad avec Ton Ton Demi Ton, Roland Engel (17h30) - Magalie Loeffler (18h45)
Espace Contes Fan Klass (14h) - Jean-Pierre Albrecht (15h) - D. Ertzscheid (16h30) - Weepers Circus (17h45)
Scène Poétique Patrick Peter Lecture poético-musicale Jean-Paul Klee et Jean-Christophe Galen (14h15) - Poésie, art et musique « Les banlieues célestes » (15h30) - Spectacle poético-musical « Une valise dans un jardin » avec Bernard Ebel (16h45) - Poésie et Chanson « L’âme des Poètes » Richard Dujardin (18h)

Une nouvelle configuration scénique : trois espaces, trois ambiances.
La Clairière : la grande scène régionale et internationale
La scène de la Clairière, c’est la grande scène du Festival Summerlied, avec 1500 places assises abritées.
Cette année, la Clairière s’anime dès l’après-midi et accueille en format cabaret les grands noms de la scène régionale. Le soir venu, la scène retrouve son envergure et accueille des artistes venus d’ici et d’ailleurs…


Jeudi 11 août

Les Garçons Trottoirs
« Pas besoin d’artifices pour mettre le feu ! » Voilà une phrase qui résume bien leur musique et leur parcours. Fondé en août 2006, c’est dans la rue que le groupe fait ses débuts. Depuis « Les Garçons Trottoirs » ont fait plus de 500 concerts, et ont vendu plus de 10 000 albums lors de leurs représentations. Ils ont parcouru la France, l’Europe et les États-Unis pour proposer leur musique à un public de plus en plus large. La force des Garçons Trottoirs est l’énergie avec laquelle ils captivent les gens : des textes peaufinés, des voix, et surtout un grand sens du contact.
Cette bande de copains propose un spectacle vivant et déjanté, mêlant à la fois rock, pop, blues, cajun, et chanson à texte. Le tout chanté à quatre voix et ponctué de rires, de danses, et de bonne humeur. Un seul objectif, proposer de belles chansons, le temps d’une escapade d’émotions et de joie.

Emir Kusturica & The No Smoking Orchestra
Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra est un groupe de rock issu de la scission de Zabranjeno pušenje (interdit de fumer), groupe de garage rock très populaire dans toute l'ex-Yougoslavie et formé en 1980 à Sarajevo.
Longtemps considéré comme un groupe marginal, Zabranjeno pušenje a toujours eu à coeur de se démarquer des idoles du rock’n’roll de l’Ouest des années 1980.
C’est également à cette période qu’Emir Kusturica, jeune metteur en scène, remporte son premier prix à Venise pour «Te souviens-tu de Dolly Bell?»
Le premier album de Zabranjeno pušenje sort à l’été 1984 et rencontre un succès fulgurant. Cette année-là, Emir Kusturica gagne son deuxième prix à Cannes pour le film «Papa en voyage d’affaires» puis décide d’intégrer le groupe en tant que bassiste pour un album et une tournée. Il réalise ensuite «Le temps des gitans» tout en restant le membre « par correspondance » du groupe.
Lorsque la guerre éclate, Zabranjeno pušenje se divise. Une partie garde le nom d'origine et produit d'autres albums notamment à Zagreb. Les autres forment le No Smoking Orchestra en 1994 à Belgrade. Dès lors, ils produisent les musiques des films d'Emir Kusturica et effectuent plusieurs tournées mondiales. En 2001, Emir Kusturica réalise un documentaire retraçant le parcours du groupe, Super 8 stories.
Depuis, le groupe ne cesse de surprendre le public en se renouvelant sans cesse.

Vendredi 12 août

Lisa Doby / Zachary Richard / Haidouti Orkestar
Lisa Doby garde de son enfance en Caroline du Sud le souvenir tant des chants Gospel que de Bob Marley et Jimmy Hendrix Passionnée de poésie et obsédée par la musique Lisa décide de s’installer en France en 1996. Alors que l’Europe se tourne vers les productions RnB d’outre-Atlantique, la belle est attirée par un son moins édulcoré et découvre Led Zeppelin, Genesis, mais aussi Django, Piaf, Barbara…
De 2000 à 2004, Lisa compose et autoproduit 2 albums et tourne avec son « French Band » un peu partout en Europe. Elle partage la scène avec Paul Young, Lucky Peterson, Véronique Sanson, Dee Dee Bridgewater, Solomon Burke, Joe Cocker… À jamais gravé dans sa mémoire, sa rencontre avec Ray Charles puis une série de premières parties sur sa dernière tournée en Europe en 2003.
En 2006, elle signe un premier album “Free To Be” sur le label indépendant Jazzhaus Records et tourne deux ans en Allemagne, Autriche, Suisse, et Portugal. En mai 2008, elle représente la nouvelle génération soul dans le documentaire sur Nina Simone « The Love Sorceress ». La même année, elle écrit de nouvelles chansons qu’elle enregistre dans sa maison en Alsace avec ses musiciens.
En mars 2009 alors qu’elle finit de mixer son nouvel album « Who We Are », un message sur le répondeur lui demande de rappeler d’urgence la Maison Blanche. Début avril, c’est elle qui chante au sommet de l’Otan à Strasbourg, en ouverture du discours que Barrack Obama adresse aux quelques 5000 étudiants européens. L’album sort d’abord en Allemagne, en Scandinavie, puis en France et s’accompagne d’une tournée européenne d’une quarantaine de concerts.
Aujourd’hui, la plus alsacienne des chanteuses américaines ouvre son coeur et rend un vibrant hommage à son pays et sa région d’adoption. Entre folk et soul, Lisa Doby chante ses racines et son exil, principales sources d’inspiration de ce nouveau spectacle qui accompagne son nouvel album en français « So… French » !

Le Louisianais Zachary Richard est la figure emblématique d’une Amérique francophone depuis les années 70. L’auteur du tube planétaire « Travailler c’est trop dur » amorce un retour sur scène avec un nouveau spectacle, « Le Fou ».
Son 20e album est un condensé d’une excellente chanson francophone, matinée d’influences louisianaises profondes.
Francophone militant, écologiste engagé, poète, chanteur, auteur et compositeur, la musique de Zachary Richard est très enracinée dans sa Louisiane natale.
Inspirées par la multitude de styles musicaux de la région, ses chansons dépassent, cependant, les limites d’aucun genre.
Adulé par Francis Cabrel et Julien Clerc, mais aussi complice d’Isabelle Boulay, Lisa Leblanc, Céline Dion et de nombreux artistes américains lors de shows en soutien aux victimes de l’ouragan Katrina, Zachary Richard crée l’évènement après plusieurs années d’absence en Europe. Sa venue à Summerlied est une opportunité rare !


Haïdouti Orkestar
Quoi de mieux qu’une fanfare Gypsy Orientale pour rythmer l’improbable épopée d’un homme et de sa vache ?!
C’est en tout cas la réflexion d’Ibrahim Maalouf, compositeur de la bande originale, qui a associé tout naturellement le Haïdouti Orkestar au projet “La Vache”, le road movie signé Mohamed Hamidi, qui va du coeur de l’Algérie rurale à la porte de Versailles, destination : le salon de l’Agriculture !
Il faut dire qu’Ibrahim entretient une relation de longue date avec le groupe qui apparaît sur ses 3 derniers opus et avec qui il multiplie les collaborations.
Sur scène ou dans la rue, le « Haïdouti » cultive l’art et le génie de la rencontre des cultures : Imaginez les énergies croisées d’un turc, d’un tsigane de Serbie, d’un grec de la rue de la Roquette, d’un bulgare, le tout accompagné de musiciens français nourris à la sauce balkanique depuis leur tendre enfance !
Dans le public, ça danse à s’essouffler, ça rit, ça se rencontre, ça rêve, ça frissonne !
Pour s’échauffer, ils seront en live à la cérémonie de la remise de la Palme d'Or au Festival de Cannes le 22 mai 2016 !

Samedi 13 août
ouverture : Songe d’une nuit d’été sous un parapluie / RF Jacobi / René Églès
soirée : Léopoldine HH / Matskat / Weepers Circus


Songe d’une nuit d’été sous un parapluie / Summernacht’sdraum under eme barabli est un spectacle tri-langues, créé par Christian HAHN et Pierre Hoppé d’après les textes de Germain Muller et la musique de Mario Hirlé avec la participation de Cathie Bernecker, des 60 enfants des écoles de musique d’Haguenau et d’Alsace du Nord, de la pré-maîtrise Sainte-Philomène de Haguenau.
« Il y a près de deux mille ans, dans un bois près du Rhin, venues du fin fond de l’Oural, des fées au service de la Reine Gretchen chantent un air… Un prélude évoque le mystère de la nuit dans la forêt étrange, et de douces harmonies introduisent le spectacle. Rapidement, cette atmosphère recueillie est interrompue par des tourbillons sonores menaçants, décrivant les dangers que traverseront les protagonistes à travers leurs péripéties dans la forêt ensorcelée à la recherche du Barabli enchanté volé, lors d’une nuit d’été qui ressemble à un rêve… »


Le Jacques Brel Alsacien Robert Frank Jacobi chantera lors de cette édition de Summerlied ses plus belles chansons d’amour, un moment fort pour tous ceux qui aiment, l’émotion pure et le côté mélodramatique de la chanson d’amour.
Le public entendra ses propres compositions et comme toujours les grands classiques de Brel, Aznavour, Ferrat, Piaf et bien d’autres.

Mêlant coups de coeurs, frissons et humour, l’artiste sera accompagné par Anita Pirman à l’accordéon.


René Églès est à la fois Liedermacher, poète, chanteur, musicien, conteur et interprète. Sachant allier sensibilité, finesse et force de conviction, il s’est fixé pour objectif, en plus de chanter son pays natal l’Alsace et ses habitants, de contribuer par son action à la sauvegarde et la promotion de sa langue maternelle, le dialecte alsacien. Par ses chansons alternant humour, actualités, rires et sujets graves, il sait exprimer son attachement à la culture, au patrimoine et au dialecte, convaincu que l’Alsace est un point de rencontres, d’échanges, de convivialité.
Il a publié de nombreux disques, CD, et livres et a reçu de nombreuses distinctions en reconnaissance pour son action exceptionnelle en faveur de la langue régionale en Alsace.


Léopoldine HH ne peut pas s’empêcher de rendre hommage à Michael Jackson et de chanter en allemand lorsqu’elle joue de la mini-harpe.
Ses chansons sont parfois de véritables opérettes miniatures, on peut qualifier certains morceaux de pop-baroque-minimaliste-déglingo. Son style musical se définit par mille mots, car Léopoldine est influencée par toutes les musiques qu’elle écoute. De Chopin au Kecak balinais, et puis Nina Hagen, Björk, Ima Sumac sont ses chanteuses fétiches.
Ses chansons sont aussi des moments poétiques et philosophiques où parfois le temps se détend. Son premier album, Blumen im Topf Léopoldine le peaufine actuellement.


Matskat ça claque, ça chante, ça gratte, ça scate, ça balance ! Un chanteur musicien gentiment déjanté, l’esprit en ébullition et la voix nomade.
Son parcours : du violon classique, jazz, manouche (Di Mauro Swing), une médaille de conservatoire, des stages à foison chez Didier Lockwood, des concerts un peu partout, des boeufs à la pelle.... Dans la foulée il attaque la guitare, la mandoline, le oud, puis il se met à chanter et à jouer la comédie.
Son admiration pour Nougaro, Souchon, Sting, Bobby Mc Ferrin, Jason Mraz ou Jamie Cullum et ses influences musicales tous azimuts l’aiguillent vers un répertoire original et jubilatoire aux textes ciselés, aux sons qui dynamisent les neurones et les guibolles. La pêche et la banane dans une ambiance de chanson française pop-rock revitaminée, avec un album en cours, signé Michel-Yves Kochmann…

“Planète des songes”, tel est le titre du nouvel album du Weepers Circus. Pour accompagner sa sortie, les cinq musiciens ont, une fois de plus, décidé d’emmener le spectateur, non pas voir un simple concert, mais à un vrai spectacle sous la forme d’un voyage entre rêve et réalité. La mise en scène, le travail sur les lumières, les effets sonores, tout se distille et se met au service d’une musique intemporelle. Le groupe épure la scène sans la vider en créant des tableaux forts où des personnages se meuvent en costumes et se fondent dans le décor, pour mieux s’en extraire parfois. Un spectacle poétique et onirique, qui fera la part belle au nouvel album du groupe et revisitera certains classiques du Weepers Circus. Entre rock puissant et envolées lyriques, entre balades douces et rythmiques “world”, entre mélancolie et folie : il est temps de vous laisser emporter vers la planète des songes !

Dimanche 14 août
ouverture :Nicolas Fischer / Claire Faravarjoo / Lolomis
soirée : Gaël Sieffert-Vostok Project / Denez Prigent / Luc Arbogast


Nicolas Fischer signe avec “E Nejes Lied – Changer d’air” un album loin des clichés de la musique alsacienne et totalement en phase avec les musiques actuelles dans toute leur diversité. L’album propose ainsi une grande variété de directions musicales allant de la musique folk jusqu’à la musique électronique.
Pour cet album, Nicolas Fischer s’est entouré de musiciens de renom tels que Vincent Bidal (piano, claviers), Yannick Eichert (guitare), Jean-François Untrau (basse) ou encore Denis Bildstein (batterie).


Claire Faravarjoo compose depuis l’âge de 14 ans des morceaux en anglais au son de sa guitare. Elle a participé à la deuxième saison de l’émission “The Voice”, qui a permis au public de découvrir sa voix originale. Elle a ensuite pris part à l’atelier Voix du Nord / Voix du Sud, organisé par la ville de Strasbourg en 2013, puis aux Rencontres « Accélérateur de Talent », organisées à Haguenau par Summerlied en 2014. S’en est suivie une année de travail et de rencontres qui donneront vie à un premier album d’ici peu…

Un goût prononcé pour les musiques actuelles doublé d’une fascination pour les musiques traditionnelles, et l’envie de les bousculer : c’est ce cocktail détonnant qui fait de Lolomis un groupe au son unique. Harpe, voix, flûtes et percussions offrent une nouvelle interprétation du répertoire en métamorphosant les mélodies tziganes qu’on jurerait venues d’un autre espace-temps. Le groove et le détournement comme marques de fabrique, Lolomis compte parmi ses influences la pop, la transe, l’électro, le tout sur instruments purement acoustiques ! Le groupe présentera sur scène une partie des morceaux de son 2e album, prévu pour février 2017.

Vostok Project est né de la rencontre entre Gaël Sieffert (guitariste, chanteur, compositeur) et Christophe Voltz (comédien, auteur). Les deux comparses décident en 2012 de se lancer dans un projet de compositions musicales avec comme support chanté “l’alsacien”.
Ringard l’alsacien ? Eh bien non ! Et spécialement pas quand il est mis en musique sur des sons rock. Ici point de revendication folklorique, tout est basé sur la musique et le dialecte est utilisé comme une langue. Et de fait, l’alsacien comme langage sur des chansons prenantes, ça fonctionne ! Vostok Project promeut l’alsacien à sa manière, loin des clichés. La musique est une langue universelle, et par ce projet, le groupe a vocation à faire sauter les barrières linguistiques et à faire voyager l’auditeur dialectophone ou non, dans son univers…


Denez Prigent est né en Bretagne. Les paysages de son enfance, tout comme la langue et le chant breton le fascinent. Il se tourne très tôt vers le chant a cappella en langue bretonne et poursuit des études d’arts plastiques et de breton. Après plusieurs années d’écriture, de voyages et d’expérimentations, Denez présente aujourd’hui une musique métissée, puissante et universelle, entièrement acoustique où les thèmes celtiques, grecs, slaves, tziganes et yiddish s’entrelacent et les instruments se relayent. L’une de ses chansons, Gortoz a ran a été sélectionnée pour intégrer la bande originale du film de Ridley Scott, La Chute du Faucon Noir puis dans le film les Seigneurs d’Olivier Dahan. Denez joue de divers styles de chants traditionnels en les déstructurant pour les amener là où on ne s’y attend pas. Il déclame des histoires intemporelles mais aussi des textes satiriques, burlesques ou teintés d’humour noir. La musicalité des mots et l’intention donnée nous entraînent dans l’imaginaire de sa poésie tout en ouvrant la voie à nos propres songes. Cette année signe son retour sur les grands festivals…dont Summerlied évidemment !

Luc Arbogast a plongé tout jeune dans un univers artistique en commençant par le théâtre à l’âge de 10 ans. Durant son adolescence, il consacrera son temps à la poésie et au dessin, découvre l’univers médiéval-fantastique et se passionne pour les musiques traditionnelles avec son frère en jouant dans le groupe « Chaos Squad » qui mélange les styles punk-métal et musique traditionnelle. C’est en 1996 qu’il découvre fortuitement ses capacités vocales et fonde le groupe « Angenon » avec Toïvo Rolser, dont les compositions franco-irlandaises connurent un vif succès dans les pubs strasbourgeois. Fidèle à ses convictions et ses propres valeurs, il se produit dans les rues pour vivre de sa musique, en France et parfois même à l’étranger. Son style unique, ses allures de ménestrel et sa voix quasi angélique marquent les esprits et le font connaitre. C’est son premier album autoproduit « Fjall d’Yr Vinur » qui lancera véritablement sa carrière en dévoilant sa ligne artistique. Il se produit aujourd’hui aux quatre coins de l’Europe, tout en restant fidèle à lui-même. Il n’est pas rare de le voir se produire encore au pied de la Cathédrale de Strasbourg.

Lundi 15 août
ouverture : Frank Dominik / Lubenica / Hopla Guys
soirée : La Nuit d’Encontre / Alan Stivell

Frank Dominik est un guitariste-chanteur allemand du Pays de Bade, connu en Allemagne notamment en tant que chanteur (en anglais ou allemand) de l’orchestre « The Poor Poets », un groupe très réputé de l’autre côté du Rhin. Mais, en tant que Badenser auteur-compositeur-interprète, Frank est aussi par ailleurs en passe de devenir l’étoile montante de la chanson dialectale badisch. Poétique, engagé [dans l’antiracisme notamment] et moderne à la fois, son dynamisme reflète un véritable renouveau de la « jeune » chanson badoise. Il est accompagné par l’allemand Frank Ivanek, à la batterie, aux percussions et aux choeurs, mais aussi par le bassiste alsacien Jean-Luc SIEGLER – bien connu des deux côtés du Rhin, notamment pour avoir été membre des Scheligemer…


Lubenica célèbre l’âme des Balkans, ces territoires envoûtants où la musique fait oublier les malheurs et célèbre les beautés de l’existence. 
En reprenant ces airs nomades de Roumanie, de Grèce, d’Albanie… ils y mêlent leurs influences et leur sensibilité pour donner vie à des sonorités uniques. 
Ainsi ces airs débordant d’énergie et de soif de vivre nous surprennent, chatouillent la curiosité de l’oreille, font vibrer le corps tout entier et laissent comme un murmure dans notre inconscient.

Les Hopla Guys, c’est un groupe de musiciens de la région des Trois Frontières. Leur crédo : faire de la musique, imagée, tantôt légère et tantôt engagée. Ils vont même jusqu’à chanter dans la langue du pays, l’alsacien ! Groupe musicalement très éclectique, ayant un faible pour les rythmes reggae et la dérision punk-rock, leur musique est à l’image de leur folie, sans limite ! Ils lancent, en 2013, la grande offensive : « Dàs hàw i garn » (traduction « j’aime bien ça »), un album de 13 compositions originales. Mise en scène, costumes, humour satirique et fin ou carrément potache, rien n’échappe à ces transformistes de l’Alsace. Sur scène, vous découvrirez une Alsace, à laquelle vous n’êtes peut-être pas encore habitués, une Alsace très rock’n’roll !

La Nuit d’Encontre
Qu’est-ce qui relie l’alsacien Gaël Sieffert, le basque Philippe De Ezcurra, la bretonne Rozenn Talec, la corse Diana Saliceti, l’occitane Coralie Nazabal, et le réunionnais Tias ? C’est une collaboration exemplaire entre six langues et cultures qui prend la forme d’une expérience créative ambitieuse et originale : créer ensemble un répertoire de chansons et le présenter en spectacle : La Nuit d’Encontre. À la fois oeuvres intimes et personnelles, fruits du métissage de leurs sensibilités et de leurs imaginaires, ces chansons sont issues des racines qu’ensemble ils ont décidé d’entremêler lors d’un moment rare de création partagée à Astaffort, le village où vit Francis Cabrel.

Alan Stivell, c’est d’abord une originalité totale ! Non content de faire renaître à son plus jeune âge un instrument oublié, il en dessine peu après les formes électriques. Non content de faire fusionner la musique de ses racines avec le rock, il puise à toutes les influences possibles : un éclectisme poussé à l’extrême.
Alan Stivell est LE chantre de la musique celtique, et même son concepteur. Mais ceci pourrait faire oublier qu’il poursuit la quête d’une « musique globale ». Rien d’immodeste dans cette recherche : seulement une attirance irrésistible et rare pour toutes les musiques, dans l’espace et le temps.
Au fil de ses 24 albums, on retrouve les influences des principaux genres musicaux, les références de diverses époques, de l’antiquité aux acquis de l’électronique et l’évocation de multiples ethnies. De même, sa voix navigue au gré des émotions et des envies, à travers différents styles, différents timbres, différents âges, libérée de la pesanteur. Les mots qu’il y pose, les siens ou ceux d’autres auteurs, voyagent comme ses musiques, comme ses voix, d’un style et d’une langue à l’autre, jusqu’aux prononciations locales et à l’intérieur d’un même texte. Son public semble ne pas perdre un fil – ou une corde de harpe – qui le lie à lui, depuis cinquante ans pour certains depuis cinq jours, pour d’autres.
C’est d’abord seul dans son studio, puis avec quelques compagnons de route, qu’Alan Stivell a concocté AMzer, un bel hommage au temps, inspiré par le rythme des saisons et la poésie. La profonde sérénité qui s’en dégage est portée par un “sound design” où voix, cordes, flûtes et percussions sont au service d’une musique contemplative, entre avant-folk et approche électronique innovante. Passé immémorial et modernité se rejoignent alors dans ce temps qui passe.
Alan Stivell fêtera ses 50 ans de carrière sur la scène de la Clairière.

La scène de la Forêt et ses animations gratuites
Entièrement gratuite, c’est la scène des harmonies, du folk, des bals, des musiques trad’, du jazz manouche, de la chanson française et alsacienne, et de l’humour. Équipée d’un parquet, c’est l’idéal pour apprendre à danser et faire chauffer les planches !


Le Bàbbeldorf, le village de l’oralité et ses cinq espaces autour de l’Arbre à Palabres

La scénographie du site par Gilbert Meyer et toute l’équipe du Tohu-Bohu Théâtre.
À chaque nouvelle édition, la scénographie s’attache à mettre en valeur le site du festival avec humour, poésie et écologie. Le mot d’ordre de cette année : faire rimer ludique et écologique ! Valoriser les engagements d’un éco-festival, ce n’est pas banal... Qu’à cela ne tienne, les SuperWiwele et SuperManele guideront les festivaliers vers les toilettes sèches ! Dans la forêt, l’ambiance change d’une scène à l’autre, au gré des espaces et des animations. Ici ça conte, là-bas ça chante et plus loin encore, ça blague ! Chaque chemin mène ailleurs, à la découverte d’un nouveau point de vue, à condition de lever le nez du bout de ses souliers…

Les différents espaces du Bàbbeldorf
Le Witzbrunne, ou « puits à blagues », est le lieu dédié à l’oralité dialectale et à l’humour, où le public devient vite acteur.
d’ Sprochstub, animé par l'Association Alsace D’Junge fer’s Elsassiche, est le lieu actif et ludique de parole et de lecture où les publics échangent et jouent avec les langues régionales.
d’Akadémie, stammtisch - apéritif linguistique, où les dialectes du territoire se mêlent dans une discussion animée par une personnalité autour d’un thème.
L’Espace Contes en propose toute une série ! Qu’ils soient théâtralisés, musicaux, en français, en allemand ou en alsacien, le programme est bien rempli !
La scène poétique « Patrick Peter » propose quant à elle des concerts, des lectures, des ateliers d’écriture, des rencontres avec des artistes et des auteurs, un concours de poésie

Le programme de l’Espace Contes

Le programme de la scène poétique « Patrick Peter »

Le Jeudi 11 août à 19h, remise des prix de poésie.
Le vendredi 12 août à 16h aura lieu le vernissage de l’exposition avec Pat Thiébaut, illustrateur, Emmanuel Schreiber, artisan-créateur du bois, Olivier F. Hoffmann, photo-poète, Marie-Paule Hanns et Véronique Brière, plasticiennes. L’exposition sera ensuite accessible tous les jours du festival, dès 14h.


Les autres espaces et animations

• Des ateliers arts plastiques pour les enfants auront lieu les après-midi samedi 13, dimanche 14 et lundi 15 août à partir de 14h30 avec Marie-Paule HANNS.
Des ateliers de danses trad’, de danses folkloriques et des bals
Ralliement de tous les amateurs de danse trad’, le Festival Summerlied accueille les meilleurs groupes du milieu pour animer des ateliers de danse puis des bals sur la scène et le parquet de la Forêt (programme p. 19).
Le « DìchterWaj » le Sentier des Poètes. Chaque après-midi du festival y est présentée une exposition poético-littéraire. Des dédicaces seront organisées avec les écrivains-poètes et les auteurs-compositeurs-interprètes tout au long du festival.
• Un espace restauration tenu par plusieurs associations et bénévoles des environs permettra de de se désaltérer et de déguster tartes flambées et autres douceurs.

Venir en famille
Si la grande scène de la Clairière accueille traditionnellement un public adulte le soir, le programme des scènes et des animations de l’après-midi a été conçu pour permettre de passer un moment en famille dans le cadre enchanteur de la lisière de forêt. Les enfants dès 3 ans peuvent participer aux activités contes, bals pour enfants ou encore Fan Klass.
Le festival Summerlied est également l’occasion de redécouvrir en famille le dialecte alsacien et ses cousins le platt, le badois ou tout simplement l’allemand, au cours de nombreux concerts et animations. En cela, il attire à chaque édition un public toujours plus nombreux, séduit par l’ambiance, la richesse et la qualité des animations proposées.

Un écofestival familial en Alsace du Nord

Lieu de brassage culturel et social, le Festival Summerlied s’inscrit également dans une dimension environnementale. Installé en lisière de forêt d’Ohlungen sur un site à la biodiversité préservée, celle-ci fait écho à la diversité culturelle affichée par le Festival. L’objectif des organisateurs est de laisser une empreinte écologique la plus légère possible après l’évènement. C’est pourquoi le festival s’est engagé depuis plusieurs éditions dans une démarche d’amélioration continue.

Diminuer et trier la production de déchets pour limiter les déchets ultimes
En amont du Festival, les éditions de papier sont réduites et éditées sur du papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement. Durant le festival, la vaisselle en matière plastique jetable est remplacée par de la vaisselle compostable ou recyclable. Les nappes en plastique sont remplacées par des « chemins de tables » autocollants avec colles biodégradables, porteurs de messages incitatifs au tri. Nouveauté de cette 11e édition, neuf toilettes sèches seront installées sur le site du festival. Les déchets produits sur le site du festival sont triés selon 3 bacs : déchets recyclables, compostables et incinérables. Une signalétique adaptée et la présence d'ambassadeurs du tri guident les festivaliers.
Enfin, la scénographie du site, réalisée par Tohu Bohu, utilise en majorité des matériaux recyclés ou recyclables.
Optimiser les transports et limiter leur impact
L’aspect déplacements, crucial pour une éco-manifestation, est complexe pour Summerlied en raison de sa situation géographique et de sa grande amplitude horaire. Les festivaliers sont donc invités à covoiturer.
Côté festival, l’on privilégie les circuits courts et les prestataires locaux. Les transports sont optimisés pour le montage et le démontage technique.
Réduire la consommation d’énergie
Grâce à l’utilisation de projecteurs LED, la prestation technique (son et lumière) voit depuis plusieurs éditions sa consommation d’énergie diminuer.
Diffuser les bonnes pratiques
Tous les participants à l’organisation du festival sont sensibilisés aux enjeux du développement durable. Sur place, les bénévoles sont formés aux différentes mesures mises en place et les festivaliers sont invités à respecter les consignes de tri mises en place.

Un soutien indéfectible au renouveau de l’oralité régionale
Summerlied Accélérateur de Talents

Le festival Summerlied, en partenariat avec l’association Voix du Sud fondée par Francis Cabrel, a mis en place, dès 2012 un accompagnement artistique pour jeunes auteurs-compositeurs-interprètes oeuvrant en langues dialectales. C’est ainsi que le projet transfrontalier franco-allemand “Des Coulisses… à la scène” a vu le jour en 2012. En août 2014, Summerlied mettait en place un Atelier Répertoires pour 4 groupes ou artistes repérés Claire Faravarjoo, Antoine Villoutreix, To’Thème, Isabelle Grussenmeyer & Martina Gemmar.
Cette année, le festival Summerlied est l’initiateur des premières Rencontres des langues de France qui se dérouleront à Astaffort, dans le fief de Voix du Sud, du 13 au 21 juillet 2016. L’alsacien Gaël Sieffert, le basque Philippe De Ezcurra, la bretonne Rozenn Talec, la corse Diana Saliceti, l’occitane Coralie Nazabal, et le réunionnais Tias : pendant 9 jours, ces 6 auteurs-compositeurs-interprètes se retrouveront autour de l’écriture de chansons dans leur dialecte pour aboutir à un spectacle qui partira ensuite en tournée nationale : La Nuit d’Encontre.
Rarement les cultures et les langues de France sont aussi bien portées et collectivement représentées que par ces six jeunes talents qui, chacun sur leurs territoires, perpétuent en chanson la langue et la tradition en les rendant vivantes et résolument tournées vers l’avenir. En ces temps incertains ils portent haut les valeurs de partage et de tolérance.

Ce projet rassemble les partenaires artistiques et culturels suivants : le festival de Cornouaille (Quimper), l’Institut Culturel Basque, le festival Hestiv’Òc (Pau) et la Direction de la Culture et du Patrimoine de la Région Aquitaine, le Pôle Régional des Musiques Actuelles de La Réunion, les Musicales de Bastia et le festival Summerlied.

Il a été conçu et réalisé grâce à l’association du Festival Summerlied en Alsace, de l’institut Culturel Basque, du Festival de Cornouaille en Bretagne, des Musicales de Bastia en Corse, du Festival Occitan Hestiv’Oc à Pau, de l’Association Musicouleurs sur l’île de la Réunion, et Voix du Sud, pilote du projet. - Avec le soutien de la banque LCL.

Summerlied fer d‘Kinder
Le Festival Summerlied est engagé depuis ses origines dans la promotion du dialecte alsacien, notamment auprès du jeune public.
C’est ainsi qu’en 2009, l’initiative Summerlied fer d’Kinder voit le jour, sous l’impulsion de l’association Summerlied. Véritable cure de jouvence pour le dialecte alsacien, Summerlied fer d’Kinder a pour vocation de faire (re)découvrir la culture et le dialecte aux plus jeunes. Trois artistes dialectophones passionnés, à savoir Isabelle Grussenmeyer, Serge Rieger et Jean-Pierre Albrecht interviennent en milieu scolaire tout au long de l’année et fédèrent les enfants autour de l’alsacien, à travers l’écriture, le chant, la musique et quelquefois la création d’un spectacle.

Si l’aventure a débuté avec trois écoles de Schweighouse-sur-Moder et une classe de CM1/2 d’Ohlungen, le projet a progressivement grandi pour s’étendre en 2013/2014 jusqu’au Sud de l’Alsace et a permis à près de 2000 élèves de (re)découvrir la culture et le dialecte alsacien en chansons.
Cette année, le Festival Summerlied a choisi de resserrer le projet sur le territoire du SIVOM de Schweighouse-sur-Moder pour en privilégier les interventions en secteur rural. Ce sont Jean-Pierre Albrecht et Serge Rieger qui interviennent sur le temps scolaire en écoles maternelles et élémentaires, de sorte que ce projet bénéficie au plus grand nombre : près de 1300 enfants cette année.

Ces interventions en temps scolaire aboutiront à plusieurs restitutions:
- le mercredi 25 mai à Sessenheim : la première partie concert de René Églès sera assurée par les enfants encadrés par Serge Rieger.
- le jeudi 2 juin : une rencontre des classes de et à Schweighouse-sur-Moder, salle Kaeufling à 9h30, en ouverture du festival du conte « Au fil des chevaliers ».
- le jeudi 9 juin : une rencontre « Summerlied fer d’Kinder » qui rassemblera les classes d’Alsace du Nord encadrées par Serge Rieger à La Saline de Soultz-sous-Forêt.
- enfin le dimanche 14 août : la participation à la 11e édition du Festival Summerlied.
Summerlied fer d’Kinder est soutenu par l’OLCA, la DRAC Alsace et la commune de Schweighouse-sur-Moder.

Fan Klass
Le projet Summerlied fer d’Kinder sera étendu, pendant le temps de la 11e édition à une opération innovante nommée Fan Klass.
L’école des fans en alsacien sera présentée le lundi 15 août 2016 à l’Espace Contes. Les enfants se mettront en scène sur le modèle de « l’École des Fans », émission présentée par Jacques Martin. L’artiste Jean-Pierre Albrecht mènera l’animation et encadrera les enfants qui pourront interpréter des chansons issues du répertoire alsacien.
Les enfants pourront présenter une chanson de leur choix parmi toutes celles « cultes » issues du répertoire d’un artiste alsacien. La scène sera proposée à 8 enfants au maximum, afin que chacun d’entre eux puissent bénéficier d’un temps de scène suffisant. Cette opération pourra être l’occasion de rassembler tous les membres de la famille autour d’un moment d’émotions partagées. De ce projet émane un esprit positif, véhiculant des valeurs familiales et d’attachement au patrimoine culturel collectif.
Les organisateurs lancent donc un appel aux enfants et à leurs parents pour les inviter à participer à ce projet sympathique en s’inscrivant au préalable auprès du Festival. Le formulaire de candidature sera prochainement disponible sur le site internet du Festival www.summerlied.org ou sur simple appel téléphonique, en s'adressant à Célia au 03 88 07 29 63. Les candidatures seront reçues jusqu’au 15 juin 2016.

Summerlied ne se ferait pas sans eux !
Les bénévoles
Les bénévoles représentent une des grandes forces du Festival Summerlied. L’aventure ne pourrait pas se faire sans eux !
Tout au long du festival, ce sont plus de 600 bénévoles appartenant aux associations sportives culturelles et de loisirs des communes d’Ohlungen, de Schweighouse-sur-Moder, de Huttendorf, d’Uhlwiler et de Morschwiller qui se relaient pour proposer un événement festif, familial et authentique. Présents quelques jours avant et quelques jours après le festival, ils participent au montage puis au démontage des structures. Pendant l’événement, ils gèrent l’espace restauration.

Les partenaires
Les partenaires institutionnels
Conseil Régional d’Alsace Champagne Ardenne Lorraine- Conseil Départemental du Bas-Rhin- SIVOM de Schweighouse-sur-Moder - Commune de Schweighouse-sur-Moder - Communauté de communes de Haguenau - La Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Alsace - L’Association pour le Développement de l’Alsace du Nord (ADEAN) - L’Office pour la Langue et la Culture d’Alsace
Les partenaires privés
Caisse d’Épargne d’Alsace - Électricité de Strasbourg - Heineken SAS - Crédit Mutuel - ATE - RE’FLEX Services - LCR Les Constructeurs Réunis - et 40 partenaires privés
Source : Dossier presse Festival Summerlied


EN SAVOIR PLUS
Infos pratiques

Tarifs et billetterie
Parce que le Festival Summerlied se veut un lieu ouvert, accessible au plus grand nombre, une grande partie des concerts et animations proposées sont en accès libre. L’accès à l’ensemble des concerts reste gratuit pour les enfants de moins de 5 ans.
Préventes sur le site interne du festival www.summerlied.org/billeterie
PASS 1 jour : 33€ (+ frais de gestion) - PASS 3 jours* : 70€ (+ frais de gestion) - PASS 5 jours : 135€ (+ frais de gestion)
Sur place
PASS 1 jour : 37€ / 33€ en tarif réduit (moins de 18 ans, étudiants, chômeurs, personnes handicapées) / 24,75€ ( Vitaculture ) - PASS 3 jours* : 70€ - PASS 5 jours : 135€
*Pass 3 jours = jeudi –vendredi –samedi OU samedi-dimanche-lundi

Les tickets sont disponibles
- Sur le site internet du festival Summerlied : www.summerlied.org
- A la billetterie du magasin Auchan de Schweighouse-sur-Moder.
- Auprès du réseau TICKETNET : www.ticketnet.fr, ou en magasins Auchan, Cora, Cultura, E. Leclerc, Le Progrès. Rens. : 0 892 390 100 (0,34€/mn).
- Auprès du réseau FNAC : www.fnac.com, ou en magasins FNAC, Carrefour, Géant, Intermarché. Rens. : 0 892 68 36 22 (0,34€/mn).

Comment venir à Summerlied ?
Le festival Summerlied a lieu en lisière de forêt d’Ohlungen, près d’Haguenau en Alsace du Nord.
En voiture
Pour venir en voiture, rien de plus facile ! Le village d’Ohlungen se situe à environ 30km de Strasbourg. Prendre l’A4 direction Paris, sortir en direction de Haguenau, suivre Schweighouse-sur-Moder, et traverser le village en direction d’Ohlungen.
Festival écoengagé, Summerlied invite ses festivaliers à covoiturer !
En train
La gare d’Haguenau est la plus proche du festival. Il est possible d’y louer un véhicule ou de finir le trajet à vélo.
En avion
L’aéroport d’Entzheim se trouve à proximité de Strasbourg.

Le site internet du Festival Summerlied www.summerlied.org

- - - - - - -