Select Menu

Slider

Breaking News

Gouvernances

innovations

consommations

productions

Economie Sociale et Solidaire

Financements


La Région Grand Est et l’ADEME lancent un nouvel appel à projets visant à accompagner les territoires volontaires dans la mise en oeuvre opérationnelle de leur plan d’actions en matière de mobilité durable.
Il s’adresse en premier lieu aux autorités organisatrices de la mobilité et a vocation à constituer la première pierre de la future politique régionale d’écomobilité.

LA MOBILITÉ DURABLE ET L’AUTOSOLISME AU CŒUR DE LA PROBLÉMATIQUE
Dans la région Grand Est, le secteur des transports occupe le deuxième poste le plus émetteur de gaz à effet de serre (27%) et génère de nombreux polluants comme les oxydes d’azote et les particules fines. Les déplacements quotidiens en voiture individuelle sont largement pointés.
Or, de nombreuses solutions alternatives à l’autosolisme existent : marche, vélo, autopartage, covoiturage, transports collectifs… Leur usage tarde cependant à se généraliser. C’est pourquoi les collectivités sont appelées à se mobiliser afin de valoriser les nombreuses initiatives existantes et encourager une mobilité plus responsable sur leur territoire.

DES CONSEILLERS EN MOBILITÉ POUR ACCÉLÉRER LE CHANGEMENT
Sur la base d’un plan d’actions partagé en faveur des modes de déplacement les plus respectueux de l’environnement, il s’agit pour les collectivités de développer des actions d’information, de communication ou de sensibilisation, à même de faire évoluer les comportements en matière de mobilité.
Il reviendra à l’« Ambassadeur de la mobilité » d’identifier localement les freins aux changements de comportements pour accompagner la modification des pratiques vers des modes de déplacements plus durable et évaluer les effets des actions menées.
Les aides régionales proposées par la Région Grand Est et l’ADEME dans le cadre de l’appel à projets « Ambassadeurs de la mobilité » permettront de contribuer au financement d’un poste d’animation de la démarche de mobilité, aux dépenses externes liées à la mise en oeuvre du plan d’actions et à l’aide à l’installation de l’animateur.

Les dossiers d’inscriptions peuvent être téléchargés sur : www.climaxion.fr/actualites
Ils devront être remis le 29 septembre 2017 au plus tard.
Source : Communiqué Région Grand Est - Ademe





- - - - - - -

Savez-vous que les pôles de compétitivité agroalimentaire prospèrent le mieux quand ils sont totalement intégrés dans les politiques publiques régionales de développement économique ? 
Cela semble évident, mais ça ne l’est pas tant que ça. Lorsque les politiques publiques régionales n’en tiennent pas compte, cela bloque le développement des pôles agroalimentaires, et réduit leur impact sociétal et économique, par exemple sur l’emploi. 
C’est pourquoi 7 régions européennes travaillent ensemble sur des solutions à ces difficultés, dans le cadre du projet STRING.

Tous les représentants régionaux présents à l’événement de lancement du projet STRING à Bologne (Italie) le confirment : les systèmes et clusters régionaux agro-alimentaires rencontrent des défis similaires en Europe. Notamment leur intégration dans les programmes régionaux de développement économique, la promotion de la filière, et la fertilisation croisée avec d’autres secteurs économiques.

Dans son allocution d’ouverture, Simona Caselli (Ministre régionale de l’agriculture de la Région Emilia Romagna, Italie) a souligné l’intérêt du projet : « Dans notre région nous nous concentrons sur la qualité, à travers une approche basée sur la demande des consommateurs. Dans cette approche, l’innovation et la durabilité sont importantes, et nous espérons, à travers le projet STRING, bénéficier des connaissances et des expériences des autres régions sur ces thèmes, et d’un autre côté, partager, avec les partenaires du projet, notre expérience en matière de création de valeur ajoutée ».

Produire une alimentation saine et durable est une priorité pour l’Europe. La vivacité et le dynamisme de certaines régions européennes dépendent de l’activité de leur secteur agro-alimentaire. STRING veut stimuler la compétitivité des pôles d’innovation agro-alimentaires à travers l’apprentissage interrégional intensif, les échanges de connaissance et la coopération entre clusters.

Pieter de Boer (chef de projet pour la Province du Nord Brabant, Pays-Bas) détaille le contenu du projet : « Dans la première phase, nous allons échanger sur nos expériences et rechercher les divers moyens de collaborer et d’innover. Cela nous permettra ensuite d’ajuster les outils publics de soutien à l’innovation agro-alimentaire afin d’améliorer son impact social et économique. »

Anne-Marie Spierings (Ministre régionale de l’Agriculture de la Province du Nord Brabant, Pays-Bas) se félicite de coopérer avec d’autres régions européennes dans le cadre du projet STRING :
« Notre province est plutôt bien placée en ce qui concerne la production de produits de base en grande quantité, avec des méthodes saines, efficaces et durables. Nous aimerions apprendre comment créer de la valeur ajoutée pour ces produits de base, et comment innover en créant de nouveaux produits alimentaires en coopération avec les secteurs de la santé ou des TIC. »

Le projet STRING a pour objectif d’améliorer la performance et la mise en oeuvre des programmes et des fonds régionaux dédiés à l’innovation et à la structuration du secteur agro-alimentaire, et de renforcer la coopération entre pôles de différents secteurs économiques. 

A terme, il s’agira d’élaborer de nouvelles stratégies régionales de développement, permettant la création de valeur ajoutée, qui seront mises en oeuvre via de nouveaux projets d’innovation.

L’entrepreneur danois Michael Mohr Jensen (propriétaire de l’exploitation bio Herrens Mark) a présenté les avantages d’une filière agro-alimentaire compétitive dans son activité quotidienne : 
« Faire partie du pôle agro-alimentaire régional nous a permis de développer de nouveaux compléments alimentaires basés sur le trèfle rouge. Les financements régionaux ont financé les études scientifiques qui ont prouvé les effets de ce complément alimentaire sur les symptômes de la ménopause et la densité osseuse. Nous avons ainsi augmenté les ventes au Danemark et dans d’autres pays, et bien sûr accéléré la croissance de l’entreprise ».

Le projet STRING est financé par INTERREG Europe, le programme de l’Union européenne de soutien aux à la coopération interrégionale. En permettant les échanges de pratiques et de solutions entre autorités publiques dans toute l’Europe, le programme vise à améliorer les politiques régionales et ainsi à augmenter l’impact positif des investissements publics et des efforts d’innovation pour la population et les territoires – et ce sera donc le cas aussi dans le domaine agro-alimentaire grâce au projet STRING. www.interregeurope.eu/string

Le partenariat
Toutes les régions impliquées dans le projet STRING sont réputées pour leurs traditions en matière de produits alimentaires et pour leur potentiel d’innovation dans ce domaine.
Le projet STRING a démarré début 2015 sous l’impulsion des régions du Nord Brabant et de Emilia Romagna, à partir d’un constat partagé sur les difficultés rencontrées en matière d’innovation par les clusters régionaux du secteur alimentaire. Le projet implique aujourd’hui 7 régions européennes, et 11 partenaires.
Quelles sont les actions prévues dans le cadre du projet à travers l’UE ?

La Ville de Debrecen (Hongrie) et sa région vont traiter la question des infrastructures nécessaires à l’innovation dans l’agro-alimentaire (telles que les laboratoires ouverts, les usines tests et les pépinières) en créant un laboratoire d’innovation spécialisé dans la RetD agro-alimentaire (un projet financé par le FEDER, Fonds européen pour le développement régional).
En Emilie Romagne (Italie), le projet a pour objectif d’améliorer le positionnement de l’innovation agricole et alimentaire dans le développement régional global, grâce à l’harmonisation des politiques publiques existantes et à l’amélioration de la commercialisation des résultats de la recherche-développement.
De leur côté, les régions de Castilla y León (Espagne), Nord Brabant (Pays-Bas) et Covasna (Roumanie) vont travailler plus spécifiquement sur la question de l’intégration des PME dans les clusters.
Enfin, l’Alsace et la région du Centre du Danemark travailleront sur la coopération entre l’agro-alimentaire, la santé et les TIC, l’harmonisation des politiques de soutien à l’innovation et le financement des food clusters.
Source : Communiqué ARIA Alsace





l’ARIA Alsace - A propos
Labellisée grappe d'entreprises, l'Association Régionale des Industries Alimentaires (ARIA) Alsace défend, depuis plus de vingt ans, les intérêts des entreprises alimentaires et fédère les producteurs et industriels alsaciens. Elle assure la promotion du savoir-faire et des produits régionaux en France et à l'international, notamment à travers la marque bannière « Savourez l'Alsace », qui recense plus de
1 500 références accréditées.
Fondée en 1994, l’ARIA défend les intérêts économiques, industriels et commerciaux des entreprises alimentaires alsaciennes, assure par ailleurs leur représentation auprès des pouvoirs publics, administrations et instances régionales.
Présidée par Manou Heitzmann-Massenez depuis 2006, l’ARIA bénéficie d’un nouveau plan de dynamisation qui s’inscrit dans une démarche de développement économique régional cofinancée par l’Europe, l’Etat et la Région Alsace.
www.aria-alsace.com
- - - - - - - -
cliquez sur l'image pour l'agrandir

Avec plus de 5000 créations d’entreprises en moyenne chaque année, l’ESS consolide son développement et se diversifie dans ses formes (inclusion des sociétés commerciales, sous conditions) comme dans ses activités : alimentation, silver économie, tourisme… 
Cette croissance, plus « patiente » mais aussi plus durable, est un des enseignements du dernier Atlas commenté de l’ESS, publié aux éditions «JurisAssociations»

L’ESS est en croissance régulière

  • 164 077 entreprises (+1% depuis 2008)
  • 221 136 établissements employeurs (+3% depuis 2008),
  • 2 372 812 salarié.e.s (+5% depui,s 2008) soit 10,5% de l’emploi en France et 14% de l’emploi privé.  
Cette quatrième édition de l’Atlas permet de mieux comprendre les évolutions et transformations de l’ESS, en s’appuyant sur des données fiables et standardisées depuis près de 10 ans. Les principales caractéristiques socio-économiques de l’ESS sont bien sûr analysées (secteurs d’activité, métiers, profils d’entreprise, type d’emploi etc), mais des enjeux nouveaux sont aussi abordés, comme le renouvellement des salariés et l’évolution des emplois à la suite des nombreux départs à la retraite, les coopérations territoriales entra ESS et hors ESS, ou la transition énergétique et écologique.   
L’Atlas est organisé pour appréhender au mieux la diversité de l’ESS et témoigner, données chiffrées à l’appui, de son indispensable rôle économique et social en France, notamment à travers : des cartes régionales, départementales, communales de l’ESS ; 10 portraits d’initiatives ; 20 focus thématiques : principaux métiers de l’ESS, dialogue social, l’ESS à l’international, l’insertion par l’activité économique… ; 100 tableaux et 50 graphiques pour tout connaître sur l’ESS !  
Découvrez l'Atlas ICI
Source : CNCRES

http://www.cncres.org

- - - - -

Le CNCRES et le réseau des CRESS lancent pour la troisième année consécutive les Prix ESS.
Cette année un lauréat de la Région Grand Est se verra attribué 1000 €.
Trois autres prix d’une valeur de 5000 € seront décernés au niveau national.
La date limite des inscriptions en ligne est le 3 septembre 2017 sur le site www.lesprix-ess.org

Fort du succès remporté lors de sa deuxième édition, le concours des Prix ESS revient en force pour mobiliser les entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire.
Ce temps important permet de mettre en lumière l’ESS comme une force économique, présente sur l’ensemble du territoire, dans tous les secteurs d’activité.
Associations, coopératives, mutuelles, fondations, ou encore entreprises commerciales d’utilité sociale, acteurs qui concilient activité économique et utilité sociale sur les territoires sont invités à participer aux Prix ESS.

Les Prix ESS ont été redimensionnés pour être au plus près des territoires : chaque CRESS remettra un Prix ESS à un lauréat régional qui bénéficiera alors d’un chèque de 1000 euros qui sera remis lors d’un événement phare dans le cadre du Mois de l’ESS.

LES PRIX
3 Prix ESS nationaux seront décernés, lors du Forum National de l’ESS et de l’Innovation sociale, les 19 et 20 octobre à Niort :

  • Le Prix de l’impact local,
  • Le Prix de l’innovation sociale,
  • Le Prix Coup de cœur.

Les 3 lauréats nationaux bénéficieront :

  • d’un soutien financier : chacune des entreprises récompensées recevra un chèque de 5 000 euros ;
  • d’un outil de promotion : une vidéo de présentation de chaque lauréat sera largement diffusée sur les réseaux sociaux ;
  • d’un soutien sur mesure : un accompagnement sera mis en œuvre par les partenaires des Prix, la CRESS concernée ou le CNCRES.

Pour pouvoir être éligibles à ces Prix, les structures candidates doivent obligatoirement :
- Avoir une structure juridique (les porteurs de projet ne sont pas éligibles)
- Déposer le dossier complet avant le 03 septembre 2017 sur le site   www.lesprix-ess.org

LE CALENDRIER
- 20 juin 2017 : lancement du concours
- Juin/juillet/août : dépôt des candidatures
- Au plus tard le 18 septembre : Jury délibératif régional
- 25 septembre : jury délibératif national
- 25 septembre au 13 octobre : vote des internautes sur le Prix Coup de Cœur
- 19 octobre : cérémonie de remise des Prix à Niort lors du forum national de l’ESS et de l’innovation sociale
- Novembre : remises des Prix ESS régionaux
Source : Communiqué CNCRES - CRESS

EN SAVOIR PLUS
Téléchargez le règlement 2017 des Prix ESS ainsi que le Constat de dépôt de règlement
Téléchargez l'intégralité du formulaire en format PDF pour voir l'ensemble des questions posées. 
Téléchargez le formulaire en ligne formulaireprix-ess-vdef_1.pdf
- - - - - -
C’est une ouverture phare pour Roppenheim The Style Outlets : dès le 28 juin,le village de marques accueillera une boutique outlet Galeries Lafayette, avec une soixantaine de marques totalement inédites sur le centre.
Esprit, Sessun, Cerruti… pour la mode femme, Napapijri, Hackett, Teddy Smith… du côté des hommes et Vanessa Bruno, Paul and Joe, Vans… pour les accessoires et chaussures… le nouveau magasin d’une surface de 500m² proposera les collections de l’année précédente, avec des réductions de 30% minimum toute l’année.
Cette ouverture avec des marques très attendues participera à renforcer l’expérience shopping haut-de-gamme proposée à une clientèle française et internationale toujours plus nombreuse.

« Nous sommes heureux d’accueillir un nouveau magasin Galeries Lafayette Outlet au sein du centre et de la confiance qui nous est une nouvelle fois témoignée par une enseigne référente du commerce. Cette ouverture illustre parfaitement notre double capacité à développer des partenariats avec les plus grandes marques et à renforcer la valeur attractive de leurs produits auprès d’une clientèle exigeante », se réjouit Christophe GIRARD, Directeur de Roppenheim The Style Outlets.
Source : Communiqué Roppenheim The Style Outlets 



- - - - -

Amoureux du vin, à court de mots pour le décrire ?
Apprenez à marier les plaisirs du palais à ceux de la langue française grâce à un concept unique, ludique et convivial qui vous dévoile enfin tous les mystères du vin et vous permet de devenir facilement un expert.

UN COFFRET LUDIQUE ET CONVIVIAL
Une bouteille, une chaussette de dégustation pour la cacher, deux verres, 317 cartes de jeu et des fiches d’accompagnement, la dégustation de vin devient un jeu. Les deux personnages César  et Cerise illustrent avec humour toute la richesse et la diversité du vocabulaire du vin : couleur physique, caractère, émotions et tout ce qui fait de lui un être unique...
Amusez-vous à trouver les mots justes en dressant un véritable portrait du vin, tout en le notant grâce à des feuilles de dégustation papier ou directement sur l’application mobile.

POUR DEVENIR EXPERT DES MOTS DU VIN
Toutes les composantes de la dégustation œnologique sont enfin réunies dans un seul coffret, pour devenir incollables et faire sensation lors de prochains repas entre amis, en famille ou rendez-vous professionnels. En vous laissant emporter dans ce voyage sensoriel, partez à la découverte des subtilités du vins, des arômes, des mystères des accords mets-vin, des différents cépages et des régions viticoles françaises. Des propositions de corrections d’experts sur l’application et le site internet.

UN OUTIL MULTIMÉDIA : APPLICATION ET SITE WEB
Parce qu’il est difficile de s’y retrouver parmi tous les vins proposés en rayon, alors même que le vin est l’un des emblèmes du savoir-vivre à la française, les Subtilités et Mystères du Vin sélectionne régulièrement des vins authentiques de propriétaires récoltants des Domaines et Châteaux. Sur l’application ou le site web, des informations sur les vins et une carte vous permettront de localiser facilement les lieux de ventes (domaines, caves, restaurants et même grandes surfaces).

FRANCINE MANCEL, UNE PROFESSIONNELLE PASSIONNÉE
En sillonnant les routes de France entre les domaines viticoles, Francine a commencé à tirer les traits de César et Cerise, faisant le constat qu’il n’existait aucun outil assez complet pour les formations œnologiques. Elle a travaillé près de sept ans pour créer ce nouveau concept œnologique unique qui permet à tous de sublimer l’un des emblèmes du savoir-vivre à la française.
Diplômée en commerce international vins et spiritueux, Francine a aussi été exploitante d’un domaine du sud de la France.



RENDEZ-VOUS  MARDI 20 JUIN !
Venez découvrir  ce nouveau concept œnologique "made in Alsace", unique en France (et dans le monde), qui propose une méthode ludique et convivial pour devenir incollable sur le vocabulaire du vin.  
Lancement des Subtilités et Mystères du Vin: Dégustation oenologique et présentation du concept " Les Subtilités et Mystères du Vin " - Mardi 20 juin à 17h - à la Librairie Kleber de Strasbourg
Source : Communiqué Subtilités et Mystères du Vin



- - - - - -